skip to Main Content

Ce qu'ils / elles pensent de nous

Témoignages de client satisfaits de mon programme

Avant d’entreprendre ma démarche, j’avais l’impression d’être coincée dans un cercle vicieux n’offrant aucune sortie; il me semblait que ma situation était désespérée et qu’il me fallait simplement l’accepter. Or, je peux aujourd’hui constater que j’ai eu tort de penser de la sorte, et les rendez-vous au Centre Ancrage m’ont aidée à modifier ma vision de la situation. Ils m’ont permis de finalement saisir que ce n’est pas entamer un énième régime qui sera la clé au problème, mais plutôt mieux comprendre et accepter les raisons pour lesquelles les compulsions alimentaires se produisent. Je suis très reconnaissante pour l’aide reçue dans l’identification de ces raisons et les solutions proposées pour y faire face!

Camille B.

«Ces séances m’ont aidé à avoir une relation plus saine avec la nourriture. Être consciente de mes signaux et faire des choix éclairés en éloignant la culpabilité.
En travaillant sur l’alimentation, cela amène aussi un travail sur la perception de soi, du corps. Les séances aident à te guider, donnent des moyens concrets à utiliser dans le quotidien. En utilisant les moyens, le travail est grandement possible pour retrouver un meilleur équilibre dans les habitudes de vie en éloignant les extrêmes.»

Anonyme

Ma vie n’était qu’un combat contre la nourriture, ma priorité une perte de poids. Je vivais en fonction des résultats moins 1 lb j’étais heureuse, plus 1 livre ma vie devenait un échec. J’ai vécu 40 ans de cette façon dans la privation . Je vivais dans l’obsession, la compulsion. Ma rencontre avec Linda nutritionniste spécialisée dans le comportement alimentaire change ma vie petit à petit. J’ai retrouvé le plaisir de manger, mais surtout être en contact sur les émotions qui me portent à bouffer. Au début ce n’était pas évident je ne comprenais rien, mais elle m’a accueillie sans jugement semaine après semaine. J’avance tout doucement, mais au moins j’avance dans la vie et je vois des résultats. Ne désespérez pas si j’y arrive vous pouvez le faire.

Diane B

J’avais environ douze ans. Je suis assise au bout de la table de cuisine et je pleure ma vie. J’engloutis en pleurant une rangée de biscuits très sucrés. J’ai le ventre gonflé. J’ai honte d’avoir mangé tous ces biscuits. Je pleure ma vie et je pleure parce que je viens de manger tous ces biscuits. Je répète souvent cette action. Je grossis. Je me déteste. Je deviens obsédée par la nourriture. Dans la vingtaine je suis ”over weight” . Je me cache pour manger. J’achète des chocolats et je les mange dans l’auto et lorsque j’arrive à la maison je donne un chocolat à mon conjoint et j’en mange un avec lui. Je me dis qu’il doit penser que j’en ai mangé qu’un mais en réalité, j’ai mal au cœur tellement j’en ai mangé dans l’auto. Je suis obsédée par les sucreries les chips la crème glacée. Je me cache pour manger. Je ne me fais jamais vomir, mais j’aurais aimé, j’en suis incapable…..ça ne sort pas. J’ai honte. Parce que je grossis, j’ai honte et je me dis que les gens le savent que j’ai un problème. Je ne comprends pas ce qui se passe avec moi. Je fais un régime et je perds beaucoup de poids. Je suis sur le contrôle. Je ne déroge pas. Je pèse mes aliments. Je suis mince, mais l’obsession me guette sans cesse. Il m’arrive de manger une ou deux cuillerées de sirop de maïs pour calmer mon obsession (je n’aime pas le sirop de maïs, mais c’est tout ce que j’avais et ça pressait).

J’ai essayé de parler de mon obsession, mais on me disait que je n’étais pas si grosse que ça et que je devais suivre un régime… En fait, on ne me comprenait pas. Mange des fruits et des légumes comme collation….. Je veux bien, mais….ça ne marche pas parce que lorsque mon obsession prend le dessus, c’est la fin de mon monde. M’asseoir devant le garde-manger et manger en cachette juste avant de me rendre malade et vouloir mourir parce que je ne suis pas capable d’arrêter……Je n’en pouvais plus.
Un jour j’ai dit à une nutritionniste qui m’avait aidé côté nutrition que ça ne fonctionnait plus avec elle et que lorsque j’ai faim… ma faim n’est pas dans mon estomac, mais dans ma bouche. Elle m’a regardé comme si je venais d’une autre planète et ma dit qu’elle connaissait une personne qui pourrait peut être m’aider. Son nom était Linda Lanthier.

C’était loin pour moi les Laurentides, mais j’étais au bout du rouleau et je n’en pouvais plus. Je suis entrée un peu sur la ”défensive” dans son bureau et je lui ai dit que si je devais peser ma nourriture ou compter des points et/ou me peser chaque semaine je ne resterais pas.

J’ai rencontré une femme très douce, gentille, souriante et compréhensive. Elle ne m’a pas dit ”tu n’es pas assez grosse ou pas assez maigre pour être ici” ou encore ”tu n’as pas de problème, car tu ne te fais pas vomir”. Elle a vu que je souffrais beaucoup. Elle a réussi à me peser, car je n’avais pas à regarder les chiffres sur la balance ce qui auparavant me retournait à mon obsession. Elle m’a aidé à reprendre confiance en moi et me faire voir de face mon obsession…. m’en rendre compte. Réaliser que cette obsession est bien là, mais qu’il est possible de la voir et de lui demander de se ”tasser”. Me faire prendre conscience de toutes mes petites victoires face à la nourriture et d’en être fière. J’en ai pleuré un bon coup dans son bureau et plusieurs fois, mais j’ai aussi ri aux larmes avec Linda. Après environ trois semaines (elle me pesait toujours sans me montrer les chiffres). Elle m’a demandé si je voulais savoir ce que j’avais perdu…… ben….oui, j’aimerais ça…..5 livres sans avoir fait de régime, mais juste par la ”conscience” de mes bons coups et d’en être fière. C’est un travail qui n’est pas le plus facile à faire, mais aujourd’hui je peux vous dire que l’obsession est de moins en moins présente. Cela peut m’arriver encore, mais maintenant je la vois arriver au galop l’obsession et je me questionne à savoir pourquoi elle revient. Souvent, elle disparait. Ça l’énerve de voir qu’elle n’a plus le contrôle sur moi et elle part.

Je ne suis pas parfaite et j’ai encore un surplus de poids, mais j’assume maintenant ce que je mange en trop et je ne suis plus dans ma ”prison alimentaire”.

Sachez que je vous comprends,

Dominique Geoffrio

Au début j’étais étonnée de toutes ces questions qui n’avaient pas rapport avec l’alimentation. Moi qui voulais manger sainement, je ne comprenais pas qu’elle me demande de réintroduire le chocolat dans mon alimentation. Je ne voyais pas toujours la pertinence de la pleine conscience et de la méditation.
Ensuite j’ai été choqué qu’elle me dise que je n’avais probablement pas confiance en moi lorsque je me retrouvais envahie par l’idée de manger des chocolats et tous autres aliments sucrés. Par la suite j’ai compris. Compris que mon principal obstacle était de vouloir à tout prix perdre du poids et manger une alimentation parfaite. J’étais prisonnière de mon alimentation et elle m’a appris à lâcher prise sur mon poids et surtout elle m’a fortement suggéré de me donner la permission de déguster mes aliments tabous avec plaisir sans culpabilité.
Mes obsessions ont cessé, mes compulsions ont cessé. J’ai appris à me faire confiance, à retrouver le plaisir de manger.

Florence L. de Ste-Thérèse

Ça fait maintenant 1 an que j’ai rencontré Linda et cela m’a grandement aidé. Je me suis sentie rapidement prise en charge écoutée et guidée selon mes besoins, avec les conseils et les outils qui m’ont été donnés et que j’ai mis en pratique. J’ai tellement cheminé que ce soit au niveau physique et mental. Je me sens beaucoup mieux et en santé! Et je continue tous les jours de m’encourager, de me valoriser.

Je recommande fortement ce centre!

Merci à Linda

Stéphanie G.

J’ai fait tous les régimes. Weight Watchers, protéiné, Mince à vie, nommez-les. J’ai été championne de la perte de poids… et de la reprise, chaque fois plus qu’avant. Un jour j’ai compris qu’il fallait que je change quelque chose dans ma vie, et surtout entre les deux oreilles.

Linda Lanthier m’a accompagné depuis quatre ans dans une démarche de changement de ma relation avec la nourriture. Cette démarche se poursuit et a évolué pour englober une nouvelle façon d’aborder d’autres aspects de ma relation avec moi-même et mon environnement.

En prime, j’ai perdu du poids, mais ce n’est pas là le plus important. N’allez pas au Centre Ancrage pour suivre un autre régime rapide… Allez-y pour changer ce qui se passe dans votre tête en rapport avec la nourriture dans la perspective d’un changement durable.

Michelle C.

Je suis allée te voir la 1ère fois d’avril 2013 à juillet 2013. J’ai ensuite fait une pause et suis revenue te voir de décembre 2014 à avril 2015.

Nous avons d’abord travaillé sur les signaux de faim et de satiété, sur le grignotage et sur mes rages alimentaires en soirée. Nous avons découvert que ma difficulté à créer des liens amicaux me faisait vivre une faible estime de moi et que l’ennui et le besoin de me faire plaisir étaient à la base de ma relation difficile avec la nourriture.

Tu m’as suggéré de me faire plaisir autrement qu’avec la nourriture, de me créer des pilotes automatiques sains comme méditer 5 minutes lorsque les rages alimentaires me prenaient et de faire de l’activité physique, ce qui me donnerait l’occasion de vivre des relations interpersonnelles et d’y prendre plaisir.

Nous avons finalement travaillé à introduire de la variété dans mon alimentation et à remplacer la compulsion alimentaire par le plaisir de déguster des aliments sains aux moments des repas.

Avant la démarche, j’étais complètement découragée d’avoir pris du poids et de me voir constamment en compulsion alimentaire.

Tes conseils ont été vraiment adaptés à mes besoins, tu m’as bien écouté et parfaitement comprise.

Durant et après le suivi, je me suis familiarisée avec mes signaux de faim et de satiété et j’ai réussi à espacer de beaucoup mes rages alimentaires en soirée. J’ai travaillé à me créer des relations amicales et à les entretenir. Je me suis aussi abonnée à un centre d’activité physique, où j’ai trouvé beaucoup de plaisir et de bien-être.

Les conseils et les outils qui m’ont amenée à cheminer ont été avant tout la familiarisation avec mes signaux de faim et de satiété par l’utilisation, comme tu me l’avais suggéré, d’un journal de bord, l’introduction dans ma vie, à ta suggestion toujours, de nouveaux plaisirs, entre autres l’activité physique et la méditation quotidienne, et l’amélioration de mes relations interpersonnelles.

Les deux choses qui m’ont le plus aidé sont la détection de mes signaux de faim et de satiété et la création de nouveaux liens amicaux.

Avant le suivi, je doutais un peu de réussir à introduire tant d’outils pour améliorer ma vie et ma relation avec la nourriture. Avec le recul, je suis agréablement surprise et reconnaissante envers toi pour toutes les transformations que j’ai introduites dans ma vie. J’ai senti tout au long du suivi que ta démarche avec moi était très professionnelle.

Il me ferait grand plaisir de te recommander à des connaissances ou à des amis qui éprouveraient une relation difficile avec la nourriture.

Johanne C

Le Centre Ancrage m’a beaucoup aidé. D’abord, à retrouver la confiance en moi que j’avais perdue, et ensuite, à faire de meilleurs choix alimentaires, selon mes goûts. Je recommanderais le Centre à tous ceux et celles qui sont à la recherche d’écoute, d’une aide personnalisée afin de retrouver un lien sain avec la nourriture.

Sophie P.

Moi ça change ma vie à mon niveau! Tu es à l’écoute et sans jugement! Très important pour moi! J’étais éparpillée avant de te connaître et là s’installe lentement une prise de conscience! Aussi je me sens déculpabilisée par rapport à la nourriture et mon corps!

Patricia C.

Avec le Centre Ancrage, j’ai éliminé de mon quotidien les obsessions et restrictions alimentaires. Maintenant je mange en pleine conscience, douceur et tranquillité d’esprit. Une grande victoire pour moi!

Merci Linda

Martine R.

J’avais contacté plusieurs psychologues au cégep. J’avais participé à des sessions de groupes à l’hôpital Douglas. Chaque rencontre avait été bénéfique pour mon cheminement, mais c’est avec Linda que j’ai le plus appris sur moi-même.
Linda m’a toujours fait sentir en confiance. Des la première fois que je l’ai vue, je me suis sentie à l’aise de m’ouvrir à elle. Ce que j’ai le plus aimé avec elle c’est que je ne me suis jamais sentie jugée. Elle écoute, elle prend le temps et ne compte pas les minutes… elle est si généreuse. Même dans mes moments les plus difficiles, elle a répondu à mes courriels sans rien demander en retour.
Elle prenait de mes nouvelles aux bons moments.
Elle a toujours été là pour moi quand j’en ai eu besoin.
Même en déménageant à 4000 km, j’ai décidé que c’était avec elle que j’allais continuer de grandir, de guérir. Elle a tout de suite accepté mes rencontres sur Skype.

Je la recommande fortement à toutes ces personnes qui, comme moi, ont besoin d’une oreille réconfortante. De plus, elle donne des conseils et des pistes qui nous font nous questionner.

Je peux dire que grâce à elle, j’ai appris à me faire confiance davantage et à me concentrer sur autre chose dans ma vie que la “perfection”.

Je ne la remercierai jamais assez

Geneviève